mercredi 27 juin 2018

mardi 26 juin 2018

Micron et le pape


  Allez, pépère,  au dodo ! Moi je vais bosser!



mercredi 2 mai 2018

Les 'vieux' riches, une manne i épuisante pour les Bêta bloqueurs et autres medicamenteurs

AMLODIPINE. Veuillez lire attentivement cette notice avant de prendre ce médicament. (!)

1. Qu'est-ce que AMLODIPINE et dans quels cas est-il utilisé ?
2. Quelles sont les informations à connaître avant de le prendre?
3. Comment le prendre ?
4. Quels sont les effets indésirables éventuels ?

Il contient la substance active amlodipine (!) qui appartient aux inhibiteurs calciques. Utilisé pour traiter l’augmentation de la pression artérielle (hypertension), ou un certain type de douleur thoracique dénommé angor.. il agit en relaxant les vaisseaux sanguins, de telle sorte que le sang les traverse plus facilement (baiser aussi ms là couic). . Chez les patients atteints d’angor, il agit en améliorant l’apport sanguin au muscle cardiaque
2. Ne le prenez jamais si vous êtes allergique à l’amlodipine (!) ou aux autres inhibiteurs calciques. Cela peut se manifester par des démangeaisons, des rougeurs de la peau ou des difficultés respiratoires ;  si vous présentez une baisse sévère de la pression artérielle (hypotension) ;
· si vous présentez un rétrécissement de la valve aortique (sténose aortique) ou un choc cardiogénique (une affection dans laquelle votre cœur était incapable d’apporter suffisamment de sang à l’organisme) ;
· si vous souffrez d’une insuffisance cardiaque après une crise cardiaque. Vous devez informer votre médecin si vous présentez ou avez présenté l’une des conditions suivantes :crise cardiaque récente ;  insuffisance cardiaque ;  augmentation sévère de la pression artérielle (crise hypertensive) ; · maladie du foie ;  vous êtes une personne âgée et votre dose a besoin d’être augmentée.

Autres médicaments et AMLODIPINE BIOGARAN 10 mg, gélule
AMLODIPINE BIOGARAN peut affecter ou être affecté par d’autres médicaments, tels que : · le kétoconazole, l’itraconazole (médicaments antifongiques) ; · le ritonavir, l’indinavir, le nelfinavir (appelés inhibiteur de protéase utilisé pour traiter l’infection par le VIH) ; · la rifampicine, l’érythromycine, la clarithromycine (antibiotiques) ; · Hypericum perforatum (millepertuis) ; le vérapamil, le diltiazem (médicaments pour le cœur) ;  le dantrolène (perfusion pour les augmentations sévères de la température corporelle) ;   le tacrolimus (médicament utilisé pour modifier la manière dont le système immunitaire fonctionne) ;  la simvastatine (médicament utilisé pour réduire le cholestérol) ; · la ciclosporine (médicament immunosuppresseur). AMLODIPINE BIOGARAN peut diminuer votre pression artérielle encore davantage si vous prenez déjà d’autres médicaments destinés à traiter l’augmentation de la pression artérielle.

AMLODIPINE BIOGARAN 10 mg, gélule avec des aliments et boissons. Le jus de pamplemousse et le pamplemousse ne doivent pas être consommés par les personnes traitées par AMLODIPINE BIOGARAN. Cela est dû au fait que le pamplemousse et le jus de pamplemousse peuvent entraîner une augmentation des concentrations sanguines de l’ingrédient actif, l’amlodipine, ce qui peut entraîner une augmentation imprévisible de l’effet hypotenseur de AMLODIPINE BIOGARAN.

AMLODIPINE BIOGARAN peut affecter votre capacité à conduire des véhicules et à utiliser des machines. Si les gélules provoquent des nausées, des vertiges ou une fatigue, ou encore des maux de tête, vous ne devez pas conduire des véhicules ni utiliser des machines, et vous devez contacter votre médecin immédiatement.

Si vous avez pris plus de AMLODIPINE BIOGARAN 10 mg, gélule que vous n’auriez dû. Prendre trop de gélules peut entraîner une baisse parfois dangereuse de votre pression artérielle. Vous pouvez ressentir des vertiges, des étourdissements, perdre connaissance ou vous sentir faible. Si la pression artérielle diminue de manière trop sévère, un choc peut survenir. Votre peau peut devenir froide et moite et vous pouvez perdre conscience. Consultez immédiatement un médecin si vous avez pris trop de gélules d’AMLODIPINE BIOGARAN. Si vous oubliez de prendre AMLODIPINE BIOGARAN 10 mg, gélule.
Ne vous inquiétez pas. Si vous avez oublié de prendre une gélule, passez complètement la dose. Prenez la dose suivante selon le rythme normal. Ne prenez pas de dose double pour compenser la dose que vous avez oublié de prendre.

4. QUELS SONT LES EFFETS INDESIRABLES EVENTUELS ? 

Comme tous les médicaments, ce médicament peut provoquer des effets indésirables, mais ils ne surviennent pas systématiquement chez tout le monde.

Consultez votre médecin immédiatement si vous présentez l’un des effets indésirables suivants, après la prise de ce médicament.  Respiration sifflante soudaine, douleur thoracique, essoufflement ou difficultés respiratoires ;  gonflement des paupières, du visage ou des lèvres ; gonflement de la langue et de la gorge entraînant de grandes difficultés respiratoires ; réactions cutanées sévères, notamment éruption cutanée intense, urticaire, rougeur de la peau sur l’ensemble du corps, démangeaisons sévères, apparition de vésicules, desquamation et gonflement de la peau, inflammation des muqueuses (syndrome de Stevens-Johnson, nécrolyse épidermique toxique) ou autres réactions allergiques ;
· crise cardiaque, battements cardiaques anormaux ; · inflammation du pancréas pouvant entraîner une douleur abdominale et dorsale sévère accompagnée d’un très grand malaise.

Effets indésirables très fréquents : pouvant affecter plus de 1 personne sur 10 :
· œdème (rétention d’eau).
· maux de tête, sensations vertigineuses, somnolence (en particulier au début du traitement) ;
· palpitations (conscience de vos battements cardiaques), bouffées vasomotrices ;
· douleur abdominale, nausées ;
· perturbation du transit abdominal, diarrhée, constipation, indigestion ;
· fatigue, faiblesse ;
· troubles visuels, vision double ;
· crampes musculaires ;
· gonflement des chevilles.

· changement de l’humeur, anxiété, dépression, insomnie ;
· tremblements, anomalies du goût, perte de conscience ;
· sensations d’engourdissement ou de fourmillements dans les membres ; perte de la sensation de douleur ;
· tintements dans les oreilles ;
· diminution de la pression artérielle ;
· éternuements et écoulement nasal provoqués par une inflammation de la muqueuse du nez (rhinite) ;
· toux ;
· bouche sèche, vomissements (nausées) ;
· chute des cheveux, augmentation de la transpiration, démangeaisons cutanées, plaques rouges sur la peau, changement de coloration de la peau ;
· difficultés pour uriner, augmentation des envies d’uriner la nuit, augmentation du nombre de mictions ;
· incapacité à obtenir une érection ; gêne ou augmentation des seins chez l’homme ;
· douleur, malaise ;
· douleurs articulaires ou musculaires, douleurs dorsales ;
· augmentation ou diminution du poids.

samedi 28 avril 2018

Bêta bloquants, impuissance sexuelle sur ordonnance

Bêta bloquants, impuissance sexuelle sur ordonnance
Comment fonctionnent-ils, ces médocs contre l'HYPERTENSION ?
Préambule quand même : qu'est-ce que l'hypertension ? 1 autrefois on était diagnostiqué hypertendu au delà de 16, puis ce fut 15, 14, 13 et on en est à un peu plus de 12 (professeur Even). Et 2 : le coût des médicaments est supérieur de 100, 1000 ou 10 000 fois à leur coût de fabrication. Bon à savoir qd m. non ?
--------
Voilà comment ça se passe : en cas de peur, de stress, d’excitation, l'adrénaline (ad-rénal-ine) produite par des glandes surrénales ('sur les reins') augmente, passe dans le sang et se fixe sur les récepteurs dont sont tapissés les cellules du coeur, des artères, du foie, des bronches, des REINS etc : euphorie, énergie, le cœur cogne, la respiration s'accélère, la tension monte.. les cellules absorbent plus d'oxygène, se contractent, la pression sanguine monte, idem le rythme cardiaque et la respiration, on brûle plus de calories. Risque : fatiguer un de ces organes, stt le coeur. Ce risque est à apprécier en fonction de l'état des artères, du coeur ou d'un autre organe, du mode de vie, de l'âge etc. Dans des cas précis, il faut calmer le jeu. Mais pas toujours. Un bêta bloquant empêche ces récepteurs d’adrénaline de la capter : le cœur, les artères, les bronches deviennent indifférentes à sa montée dans le sang quelle que soit la quantité produite par les surrénales : on reste calme, le cœur n’accélére pas... Dans le cas d’un hypertendu surexcité, c'est la panacée : voilà donc (ENTRE AUTRES !) sa pression sanguine qui baisse, idem son rythme cardiaque, et son niveau RESSENTI de stress (et non de stress) qui diminue. Sauf que le gus ou la nana ne st pas forcément hypertendus (qu'appelle-t-on un hypertendu ?) et que cela déclenche aussi tout une cascade d’effets plus ou moins cata en perturbant un subtil équilibre. Lorsque c'est ne essaie  soit 
--------
Pour le fun, voyons comment fut produite cette molécule qui abaissait la tension en un clin d'oeil, fusse en bloquant les récepteurs (il y en a deux, les alpha et les bêta) ? Facile Basile! Mis dans des éprouvettes, on versa dessus toutes sortes de produits dont on voulait se débarrasser, un grand ménage : teintures, peintures, dérivés du pétrole etc (!) jusqu’à ce que l’on trouve le ''bon''. Gagné. Des millions de dollars. C'est la multinationale chimique Imperial Chemical Industries de Manchester qui grâce à James Black* remporta le pot avec le propanolol et le pronethalol, tous deux donc dérivés du pétrole. Les bêta-bloquants étaient nés. Et les cardiologues (et même les psy) boostés par les 'visiteur.es' médical.es, de les distribuer à grande échelle. Plus d'angoisses. Certes en un sens car le pronéthanol provoquait le cancer du thymus, mortel. Emmerdant qd m. Retiré. Au bout de combien de morts ?
Le propanolol par contre était plus prometteur. Certes il provoquait aussi de lourds effets secondaires DONT UNE IMPUISSANCE SEXUELLE À PEU PRES CONSTANTE mais son succès commercial fut immense. Et quand le brevet expira, toutes les firmes rivalisèrent pour faire breveter une nouvelle version de la molécule très légèrement modifiée pour justifier un nouveau nom et un nouveau prix, sans aucun bienfait supplémentaire pour les patients.

*il fut récompensé pour ses bons et loyaux services rendus à l’industrie pharmaceutique, dont il avait boosté les ventes de façon prodigieuse.
--------
 Aujourd’hui, ils restent un des médicaments les plus largement prescrits, (on dit block buster, en termes de marketing) pour l’hypertension, pour réguler le rythme cardiaque, contre les douleurs cardiaques, (?) le stress, les angoisses, le glaucome...  Puisque ces médicaments sont autorisés  distribués, successfull, ils sont sûrs? Non. Après des décennies d’omerta, la vérité est là.
1 ils sont beaucoup trop prescrits. Sur la base d’études 'scientifiques' biaisées, ils sont par ex utilisés en Europe lors de toute opération chirurgicale même lorsqu’elles ne concernent pas le cœur ni les artères et dans ces cas là, augmentent de 27 % le risque de décès pendant ou après l’opération. Un nombre colossal, vue les dizaines de millions d’opérations non-cardiaques qui ont lieu tous les ans. 800 000 morts en Europe sur les 5 dernière années''... des chercheurs britanniques ont provoqué de l’inquiétude lorsqu’ils ont publié un article soulevant la possibilité que, suivant les indications officielles, les médecins britanniques pourraient avoir causé 10 000 morts par an'' Larry Husten, directeur éditorial du plus grand site d’information santé professionnel des Etats-Unis (WebMD professional news)... ''Aujourd’hui, ils sont allés un pas plus loin et ont publié une estimation selon laquelle ces mêmes indications auraient conduit à la mort de 800 000 personnes en Europe sur les 5 dernières années…'' Ces 800 000 morts sont comparables en nombre aux pires cas de génocide et de meurtre de masse dans l’histoire récente.'' Peu après, l’article a été retiré du site Internet. Silence. On compte les sous. Et tout continue.

Après un accident cardiovasculaire ou pour l'éviter, il faut changer son mode de vie. Le très sérieux British Medical Journal observe que manger une simple pomme chaque jour aide autant à prévenir le nombre de décès cardiovasculaires chez les personnes de plus de 50 ans que la prise quotidienne d’un médicament anticholestérol (statines) ou bêta bloquant. Une autre avait montré précédemment que faire un peu de sport est aussi efficace contre le diabète et les médicaments cardiovasculaires, que les médicaments.
D'autres médicaments en cardiologie fonctionnent selon la même logique : fibrates, statines, anti-coagulants (warfarine, aspirine), sartans (antihypertenseurs) …

Tous sont des produits chimiques qui annulent une occurrence particulière chez quelqu'un dont parfois on ignore et magnifie le danger, pour le seul profit, rompant un équilibre fragile, et ne provoquent pas uune guérison, ni même qu’une amélioration de la santé ... compte tenu que ces mêmes effets, chez un autre pourraient au contraire être jugés fortement indésirables, voire dangereux : pour celui dont la tension est trop basse, le cœur trop faible, le sang trop liquide, ou qui manque de cholestérol (car le cholestérol est une molécule précieuse, et pas un poison).  Tous ces médicaments provoquent des changements dans le corps qui vont contre la nature et l’équilibre normal de l'organisme et cassent des mécanismes d’auto-régulation. Chaque individu est différent !
Ces blocages, modifications, altérations, voire destructions irréversibles de certaines fonctions peuvent avoir des conséquences, parfois graves, et à terme, trop tard pour guérir et trop tard pour le prouver, c'est voulu. 

Arrêter les Bêta bloquants fait courir un risque d'AVC ? Et voilà le travail. Oui... selon l'état des artères, l'âge, le mode de vie, l'hérédité mais les bb aussi ! En induisant des changements trop brusques de pression, en forçant les organes à bosser seuls, sans aide de la pression augmentée sainement parfois ! On a là l'ex d'une drogue qui modifie le corps ad pejorem et ensuite ne peut être arrêtée ou très progressivement en raison de cette modification même.. avec la peur à la clef.

jeudi 26 avril 2018